"Pas Assez Ci", "Trop Ça": Apprenons A Aimer Les Défauts De Nos Enfants!

Dernière mise à jour : 7 déc. 2021


"Ma fille est dans la lune, mon fils trop turbulent..."

Avez-vous remarqué que nous avons l'habitude de coller des étiquettes souvent négatives à nos enfants? Allez, avouez!! ;)


Mais non, on ne dit pas ça pour être méchants avec nos petits mais c'est comme si cela nous aidait à légitimer certains de leurs comportements, et nos réactions en conséquence.

Voici mon éclairage sur le sujet.


Connaissez-vous le pouvoir des étiquettes?


Je ne parle pas des étiquettes qu'on a collées sur le manteau de nos enfants avec leur prénom écrit dessus, non, non! Les étiquettes sont celles que l'on appose inconsciemment à côté des personnes de notre entourage proche. Allez, cherchez bien, on a dû vous en coller quelques unes depuis que vous êtes enfant! Trop timide? Paresseuse? Trop lente?...


Est-ce que pour autant ces "défauts" ou plutôt caractéristiques nous définissent totalement?

N'avons-nous pas d'autres talents plus intéressants par ailleurs à mettre en avant?

C'est la même chose chez nos enfants : n'oublions pas que les défauts ne les définissent pas!


Si l'on a tendance à voir le verre à moitié vide, nous risquons d'enfermer nos enfants dans des croyances limitantes, les laissant penser que leurs petits travers sont irréversibles, pire justement qu'ils sont plus importants que leurs qualités.

A nous de canaliser notre regard et éviter de les cataloguer "trop ci" ou "pas assez ça".


Il en est de même pour les profils "atypiques" : troubles dys, Tdah etc.

Je pense qu'il peut être problématique pour l'enfant d'être constamment défini sous le prisme de son trouble.

Essayons de les préserver au maximum de nos réflexes d'adultes et voyons avant tout l'image complète :)


Les défauts, ça reste en famille!


Cela fait mal de savoir ce que notre entourage perçoit de plus négatif en nous.

Pourtant, nous faisons souvent abstraction de cet aspect lorsqu'il s'agit de nos enfants car ces derniers ne nous en veulent jamais de la façon avec laquelle on s'adresse à eux.

En effet, en tant que repères aimants et rassurants sur lesquels ils peuvent s'appuyer, ils prendront toujours pour argent comptant ce que leurs parents diront ou penseront d'eux, défauts compris!

Oui, je sais, c'est un peu déstabilisant ou culpabilisant de lire ça, mais c'est la réalité!