Comment Faire Face A Un Enfant En Colère ?

Dernière mise à jour : 7 déc. 2021


Crise colère enfant, comment faire ? Méthode anti crise d'enfant et gestion des émotions. Pédagogie Montessori, Deborah Cohen-Tenoudji coach parental.

La crise de l'enfant : l'expression des émotions.


"Maman, je veux plus aller à la danse!"


Ma fille de 7 ans m'a sorti ça le mois dernier d'un seul coup, sans préavis. Comme tous les mercredis, je la récupère plus tôt que ses frères pour qu'elle passe du temps avec moi et qu'on enchaîne avec le cours de danse. On est à la maison tranquilles et je la préviens qu'on partira dans 5 minutes...

La voilà tout à coup en furie à me dire : "C'est nul ce cours c'est pour les bébés je veux plus y aller !!!"

Gérer la crise de l'enfant en colère.


Bon alors on fait quoi ma petite maman là ? D'abord on cogite et on ne s'énerve pas, ça ne servirait à rien. Reprenons l'exemple : je sais qu'on va être en retard si on continue le débat, mais si on ne le continue pas ça sera encore pire.

  1. Inviter l'enfant à exprimer son émotion de façon calme : "Ma chérie essaye de te calmer stp je vais écouter tout ce que tu as à me dire mais quand tu cries je ne comprends pas ce que tu dis et ça me fait mal aux oreilles." Ouf elle s'est calmée. Je crée un contact physique pour ne pas rompre le lien malgré notre désaccord.

  2. Proposer un compromis pour responsabiliser l'enfant tout en prenant en compte son émotion : Elle me répète les mêmes choses calmement mais sans trop d'arguments. Je sors la phrase magique : "Trouvons un compromis!" "- Bon ok 😅

- Regarde on va au cours de danse là car on ne peut pas décider comme ça au dernier moment. Tu as choisi ce cours sans que personne ne te force en septembre donc changer d'avis au dernier moment n'est pas acceptable pour moi. Ce soir on en reparle et on prend une décision ensemble." Elle accepte et on part au cours. Je change de sujet sur le chemin.

3. Prendre un temps d'échange calme avec l'enfant après la crise. Comme promis, le soir je lui dis que si demain elle ressent toujours ce malaise à continuer la danse, elle pourra arrêter mais pas avant la fin du mois car nous payons au mois (c'est une question de principe!).

Je lui demande ce qu'elle n'aime pas dans le cours. Elle me dit qu'on arrive toujours juste à l'heure et je comprends que c'est ça qui la stresse ! Sa crise de colère était en fait un moyen pour mon enfant d'exprimer une anxiété.


Je prends désormais 20 minutes de plus pour l'amener. Elle se prépare avant de partir. On s’imprègne de l'ambiance de la danse et elle ne m'a plus jamais reparlé d'arrêter !

Apprendre la gestion des crises de colères


Faire face aux crises de colère de son enfant est une méthode qui s'apprend.

C'est l'occasion de créer une relation de confiance entre l'enfant et ses parents. Un climat de confiance dans une famille c'est éviter aux parents de penser tout de suite à un caprice lors d'une crise et une occasion de réduire les crises en apprenant à l'enfant à oser exprimer ses émotions (joie, peur, colère, anxiété) sereinement.


Comme quoi parfois derrière de grandes "crises" comme on les nomme se cachent des raisons simples pour peu qu'on les écoute!


- J'aurais pu m'énerver et refuser catégoriquement d'arrêter le cours prétextant un caprice.

- J'aurais pu me fier à son ressenti immédiat et accepter qu'elle arrête le cours tout de suite.

- Elle avait simplement besoin que j'écoute son ressenti et que je l'aide à le comprendre.


Parfois on ne le sait pas ou bien on l'oublie! 😉


Pour aller plus loin,